Accueil > Photos et Voyages > Voyages > Eté 2012 - Pyrénées Orientales

Eté 2012 - Pyrénées Orientales

mercredi 15 août 2012


Dimanche 29 juillet

Départ un peu tard vers 14h00 mais halte habituelle au MacDo du pont de Cheviré - quel désastre de MacDo !!! - les tables sont collantes et le sol tout autant - on se demande avec quoi ils lavent ???!!!???

Marc, votre serviteur


On roule direction Limoges - mais ayant programmé les GPS en mode « route la plus courte », je trouve bizarre de passer par des villes comme Torfou.
Je re-programme le GPS en mode « route la plus rapide » et direction Cholet, puis Poitiers.

Avant Poitiers , près de l’étang de Fleix, on s’arrête pour dîner.

GPS = 46°39’23,32 / 0°05’21,60 - Voir sur GoogleMaps

Il est indiqué un camping, mais ce dernier n’existe plus.


On y reste pour la nuit


Lundi 30 juillet

Réveil à 8h30 - nuit très calme.
Arrêt midi : aire d’autoroute
Arrêt soir : on essaye le camping de Caussade mais la route est barrée. Finalement, on va à Négrepelisse (10 km)

GPS = 44°04’26,51 / 1°31’36,13 - Voir sur GoogleMaps

Aire référencée avec vidange + eau


Mardi 31 juillet

Réveil à 9h00
Nuit calme sauf que l’on a du tomber sur LA soirée du village avec bal et feu d’artifice.
On repart. Le GPS, reprogrammé vers Sahorre, calculant encore 4h00 de route et comme il est déjà 12h00, la route s’annonce longue.
Au moins, on aura pris une douche et vidé les WC, car avec les années d’expérience nous avons appris à utiliser les services quand ils se présentent. En effet c’est toujours quand on en a besoin (WC plein) que les services ne sont pas là.
Second apprentissage : en CC, le GPS tu ne croiras pas. 4h00 de route en montagne se transforment très vite en 6h00. Le GPS n’ayant pas le poids du véhicule, il considère que l’on peut rouler à 90km/h dans une côte à 6% !
Halte du midi sur le bord d’un canal.


Avant de poursuivre sur les routes étroites de la montagne, nous faisons une pause goûter.

Il est 19h00, nous nous arrêtons au col de Jau pour dormir.



Mercredi 1er Aout

L’un de nos enfants a passé une très mauvaise nuit... Sa mère soupçonne désormais une appendicite.
On appelle le 112 pour savoir où se rendre. Ils ne savent pas où se trouve le col de Jau... mais finalement on nous oriente vers Prades et la clinique Saint Michel.
40 minutes en camping-car pour faire la descente, c’est un peu rapide mais on arrive sans encombre.
Depuis 9h30, on attend. Ma femme et notre fils sont dans une chambre et moi je suis avec les autres enfants dans le CC, un peu garé à la sauvage entre 2 maisons...
Bon, après 2 heures d’attente, on a enfin le résultat... il s’agit de ganglions intestinaux, pas grave mais très gênants et douloureux.
On se dégare pour aller un peu plus loin et retrouver un peu de calme.
Sur la route, après Taurinya, on trouve un espace pour s’arrêter manger, assez loin de la route.
On restera ici pour la nuit - un peu de calme, ça fait du bien.

GPS = 42°34’17 / 2°24’43 - Voir sur GoogleMaps


On peut désormais faire l’anniversaire de notre fille, je crois qu’elle était contente de ses cadeaux.


Jeudi 2 Août

Nous arrivons à Verney-les-bains pour faire quelques courses et nous découvrons que l’Intermaché s’est équipé d’une borne de service - très pratique.
En reprenant la route vers Casteil, ce n’est pas 1, mais 2 bornes à Verney ! Qu’il est agréable de voir que les communes s’équipent de plus en plus.

Nous partons nous installer à l’entrée de Casteil sur le parking prévu pour les CC sous les arbres.


Vendredi 3 Août

On décide d’aller pique-niquer à l’Abbaye Saint Martin du Canigou.
Pendant la montée on découvre un triporteur bloqué entre les arbres. Arrivés en haut, on apprend qu’un des frères de l’Abbaye à loupé le sond virage - heureusement il a été éjecté et n’a que 2 côtes cassées et quelques contusions. Cela aurait pu être pire vu l’état de la machine.


Samedi 4 Août

On quitte notre parking pour aller refaire le plein et vidanger.
C’est très bien une place à l’ombre, mais cela nous pose quelques problèmes de recharge de la batterie.
Après Sahorre, sur la route de Py, on trouve un parking pour manger et surtout permettre aux enfants de se baigner dans la Rotja.

L’eau doit être à 10°C mais ils la trouvent très bonne. Moi qui ne voulait pas me mouiller, je tombe les fesses à l’eau en voulant montrer à l’une de mes filles que le passage par lequel elle voulait nous faire passer était trop glissant. Je l’ai prouvé !!! me voilà assis dans l’eau.

On repart, direction le col de Mantet où on se gare pour la nuit.


Dimanche 5 Août

Réveil à la fraîche - les nuages semblent accrochés mais après quelques coups de vent, le soleil revient.
Après déjeuner, nous partons à pied à Mantet (en 1km en contrebas).
Ce village est de plus en plus beau car les maisons sont remises en état une par une et à chaque fois que nous y revenons il y a une nouveauté. Cette fois-ci, c’est la station d’épuration à base de roseau qui attire notre attention.
Nous allons jusqu’à la rivière et les enfants sont très heureux de s’y baigner même si l’eau n’est toujours pas chauffée comme le croyait l’un de nos fils.

Nous croisons 1 habitant et nous nous décidons à demander s’il n’y a pas une maison à vendre ... mais oui, répond-t-il, juste derrière vous.
Nous prenons quelques photos et nous appellerons l’agence pour savoir, au moins, le prix.

Après cet après-midi ensoleillé, nous remontons vers le col non pas par le chemin, mais par la route - ce sera moins dur pour notre petit dernier.

Nous rencontrons 1 couple de randonneurs dont la fille semble mal en point tellement elle a mal aux genoux.
Ils viennent de la région Parisienne et cela fait 5 jours qu’ils se baladent en montagne. Ils n’en peuvent plus et recherchent une voiture pour revenir sur Perpignan. Nous décidons de les accompagner jusqu’au col afin de les aider moralement car même si nous le voulions, le CC est limité à 6 personnes et nous sommes déjà 6.
Durant la remontée, quelques voiture s’arrêtent mais aucune ne peut les prendre. Je ne parle même pas de ceux qui auraient pu mais qui ne se sont pas arrêtés.
Arrivés au col, nous leur proposons à boire et même de leur faire à manger ; des pâtes avec du poulet, cela leur changera de la soupe aux vermicelles qu’ils pensaient se faire.
Enfin, après quelques minutes, nous voyons une personne arriver à vélo pour reprendre sa voiture. Nos 2 randonneurs lui demande s’il accepte de les amener à Prades - réponse positive.
Ils sont heureux et nous aussi pour eux ... même s’ils sont désolés pour les pâtes et le poulet qu’ils n’auront pas eu le temps de manger. Mais entre repartir tout de suite et rester manger puis dormir en tente, le choix est vite fait.
Bonne route à nos 2 amis.


Lundi 6 Août

Quelle nuit !!!
Orage, Grêle ... la totale.
Heureusement que nos 2 randonneurs ne sont pas restés car en tente cela aurait été un véritable cauchemar - je pense que nous aurions fait de la place dans le CC pour les abriter.
Au village on nous avait dit que cela faisait 1 mois qu’ils attendaient la pluie ... et bien cette nuit ils ont été servis !
Le CC a tenu le coup même si nous pensions, au moment de la grêle, que nous étions dans un tambour de machine à laver.
Ce matin les nuages sont encore là, il ne pleut plus et le soleil semble vouloir, de temps en temps, montrer le bout de son nez.


J’arrive à contacter l’agence pour la maison de Mantet. On m’annonce qu’il y a déjà quelqu’un dessus mais on doit me rappeler au moins pour me donner le tarif.
On retourne vidanger et remplir à l’intermarché de Verney puis on décide de poursuivre sur Font-Romeu.
Arrêt déjeuné sur un parking en forêt à côté de chevaux :


Bien entendu, il nous est difficile de ne pas faire de halte au four solaire de Odeillo


Cherchant un endroit pour dormir, on se pointe au lac de Bouillouse - mauvaise idée - les CC ne sont pas les bienvenus. Un panneau (illégal [1]) nous interdit le stationnement.

Le camping est complet. Bref, on doit repartir - direction les Angles.
Le parking est très bien indiqué... très haut mais bien indiqué - 150 places + un espace de service à côté du Parc Animalier. Par contre il est désolant de voir que les gens qui prévoient des parking spécialement pour les CC, les font toujours en pente ! En clair, on veut bien que les CC viennent mais ils ne doivent pas rester trop longtemps.


Mardi 7 Août

Le CC bien calé, la température fraîche de la montagne, nous a fait passer une bonne nuit.

Ce matin je voulais emmener les enfants au Parc Animalier, mais il est déjà 11h00... ce sera peut-être pour cet après-midi.
60€ pour 5 (notre dernier ne payant pas) c’est un peu se foutre du monde !!!
On décide de prendre la navette pour aller en ville. Très pratique ces navettes gratuites, cela encombre moins les routes et pour les CC, les places sont tellement rares que cela nous évite de bouger.


Mercredi 8 Août

Une ballade et un pique-nique au lac de Balcère - toujours en navette.


Très bonne journée même si la marche a épuisé les enfants.
Aller, une bonne douche et au lit !!! demain sera un autre jour.


Jeudi 9 Août

Nos voisins s’en vont au lac de Matemale. Nous décidons de rentrer, doucement, mais de reprendre le chemin du retour.
Vu l’heure tardive, nous sommes rarement prêts avant 11h, et après avoir regardé où se trouvait le lac de Matemale, nous allons y aller pour déjeuner.
Nous y retrouvons nos voisins qui pensent même que nous y resterons pour la nuit, mais, reprenant le travail Lundi, je dois penser à repartir.
En discutant de nos différents périples en CC, la dame nous indique qu’elle aimerait bien aller en Italie et le fait que d’y être aller 2 fois avec les enfants la rassure. Nous leur laissons une carte de visite pour qu’ils viennent voir notre site, ils y trouveront quelques idées (je dois vérifier les articles en question)
Nous repartons.
Sur la route, au col de Pailheres, nous devons nous arrêter, des chevaux barrent la route et les enfants veulent absolument les toucher.


Pause nuit à Foix prêt du Cimetière, parking de la vigne.

Il était une fois, une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix.
Elle m’a dit "ma foi, c’est la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix.


Vendredi 10 Août

Rien de particulier, seulement la route.
Arrêt déjeuner à Toulouse, cité de l’espace.
Nous voulions y emmener les enfants... et moi aussi, mais le tarif prohibitif - 86 € - nous arrête net à l’entrée.
Ce ne sera qu’un passage par la boutique.


Vu les tarifs pratiqués dans les différents Parc, il va nous être difficile d’y emmener les enfants !
Pause nuit à Cahors.
La ville a ouvert un Parking de 25 places à 200 m de l’aire communale de 3 places.


Samedi 11 Août

Un peu plus matinal ce matin car des coqs ont chanté à partir de 5h00. Cela ne nous empêche pas de nous lever qu’à 8h00.
Bloqué dans un bouchon , nous sortons de la voie rapide pour aller déjeuner dur l’aire du village de Sadroc.
La route continue mais avant Poitiers, rebelote, de nouveau des bouchons - nous avons oublié que nous sommes un week-end de chassé-croisé.
On s’arrête à Poitiers pour manger, on couche les enfants et on continue la route jusqu’à Brissac-Quincé.


Dimanche 12 Août

Emeline se demande où nous sommes.
Brissac-Queens, je lui annonce.
Elle rigole et se souvient que lors de son camps pêche il y a 3 ans, les garçons de son groupe ayant lu rapidement le nom de la ville avait décidé qu’ils étaient à Brissac-Queens !!!
Nous partons pour Angers et fêter un Joyeux Anniversaire au Papy !!!
Le retour à la maison ne se fera que plus tard dans la soirée.

Voilà, nos vacances sont terminées... 2 semaines s’est court mais, cette année, je n’avais pas le choix !


[1voir l’article sur Action Camping-car

Messages

  • et le prix de la maison de Mantet ?
    bizoutes

    • Nous n’en savons toujours rien... l’agence n’ayant pas rappellé !
      Peut-être que je ferais l’effort de les recontacter un jour, mais j’ai bien compris que l’affaire était déjà pliée.

      Tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

    Répondre à ce message

  • Bonsoir la Famille Charon,
    Sympa de lire le récit de vos vacances et d’admirer vos belles photos. Que la France est belle ! la preuve.
    De notre côté, nous avons passé de bonnes vacances même si très fatigante à mon goût. Nous avons pensé à rapporter des bricoles pour nos deux filleuls. Des petits souvenirs de vacances de l’autre bout du monde. J’espère qu’on pourra bientôt vous voir. Bonne reprise au boulot pour vous deux et bonne reprise pour tous les enfants à l’école.

    Gros bisous. Karine

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.